Béatrice Courtois

Comédienne, assistante à la mise en scène et metteur en scène, Béatrice Courtois a été formée à la comédie de Saint-Etienne après avoir passé deux autres années à l’Embarcadère de Besançon, une école qui n’existe plus aujourd’hui. Elle en a reçu le goût et l’exigence du jeu ; Elle envisage son métier comme un vaste territoire à explorer, poursuivant ce chemin du jeu d’acteur, c’est de là qu’elle vient. Un peu comme les vases communicants, son travail de comédienne nourrit son regard de metteur en scène, qui nourrit sa pédagogie, qui nourrit sa pensée, qui nourrit sa vision, qui nourrit sa comédienne. Elle a eu la chance de cheminer avec des metteurs en scène d’exception, comme Franck Esnée, François Jacob, Frédéric Laforgue et Maud Leroy, qui l’ont fait grandir par leurs visions artistiques singulières.

Depuis un an, elle est la directrice artistique de la compagnie Etrange été. Elle a mis en scène deux spectacles, produits par le Grand Bleu, Mes semelles de plomb d’après un roman de Jonathan Safran Foer, et Fantômette d’après les romans de Georges Chaulet. Elle collabore avec le LAM de Villeneuve d’Ascq depuis plusieurs années, elle a écrit deux histoire pour les enfants (le point de départ et l’artiste) et crée le spectacle Les Grands Transparents, commande du LAM en Novembre 2015.

Comédienne, assistante à la mise en scène et metteur en scène, Béatrice Courtois a été formée à la Comédie de Saint-Etienne entre 1997 et 2000 après avoir passé deux autres années à l'Ecole de l'Embarcadère de Besançon, et une année au conservatoire de région de Besançon. Elle en a reçu le goût et l'exigence du jeu ;

Elle y travaille avec Lucien Marchal, Christophe Patty, Eric Vignier, Christian Colin, Daniel Girard, Michel Azama, Roland Fichet, Serge Tranvouez, Anatoli Vassiliev... Elle envisage son métier comme un vaste territoire à explorer, poursuivant ce chemin du jeu d'acteur, c'est de là qu'elle vient.

Entre 2000 et 2017, elle joue en Franche-Comté avec Franck Esnée (Carnet 4 la fin, Tryptique : Des figures) à Belfort avec François Jacob (Persona, les larmes amère de Petra Von Kant, La fiancée du lion) à Montbéliard avec Julien Travaillé ( Monstres, Purifiés) dans le Nord avec Frédéric Laforgue (Coriolan, Modalité de survie en territoire K, Normalement, La maison des feuilles) Muriel Hunet (Un momento senor, une femme seule, le temps des sorcières) Maud Leroy (La plus forte).

Entre 2003 et 2009, elle fait partie du collectif " le souffleur de verre " en Auvergne crée par Cédric Veschambre et Julien Rocha, elle y joue Derniers remords avant l'oubli, Farder, Plaisanterie ... Mais elle met en scène également le Dragon d'Evguéni Schwartz et Pop 1280 de Jim Thompson.

Un peu comme les vases communicants, son travail de comédienne nourrit son regard de metteur en scène, qui nourrit sa pédagogie, qui nourrit sa pensée, qui nourrit sa vision, qui nourrit sa comédienne.

En 2011, elle est artiste associée au Grand bleu ; Elle mettra en scène deux spectacles jeune public produits par le Grand Bleu, Mes semelles de plomb de Jonathan Safran Foer. Fantômette de Georges Chaulet. Ainsi qu'une lecture-spectacle récits d'adversité

Elle poursuit un travail d'ateliers de pratique artistique durant 5 ans au Grand Bleu auprès de divers publics ( ateliers 9-12 ans, 12-14 ans, SEGPA, EPSM ,atelier adulte amateur, atelier de création, lectures dans les maisons de retraite...) Elle collabore avec l'Hippodrome de Douai autour de plusieurs ateliers avec les élèves de l'Ecole des mines de Douai, ainsi que dans les lycées avec options théâtre.

Entre 2010 et 2016, elle est assistante à la mise en scène sur les spectacles de la Cie Les blouses Bleues. (Photographie de A, Blowing, Fantomatismes)

Depuis 2012, Elle collabore régulièrement avec le LAM de Villeneuve dAscq. Elle a écrit trois histoires en préambule aux visites guidées à destination du jeune public le point de départ, l'artiste et Derrière les paupières.

En 2014, elle crée la Compagnie Etrange été. Elle met en lecture Vertige de Laure Josnin, reprend Fantômette et met en scène Les grands transparents, spectacle tout public crée au LAM, autour du surréalisme, du burlesque et de la poésie en novembre 2016.

Ces 17 années passées à naviguer entre jeu, mise en scène, assistanat et pédagogie se sont faite en collaboration étroite avec Fabrice Gaillard.